Logo de l'association
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5












Une Rando Golfe calme et tranquille.

IMGP0845redim

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vidéo Rando Golfe   http://youtu.be/CPMbrzNBrVo

Une bonne participation avec 12 trimarans de 6 à 7 mètres, 23 adultes et 4 enfants pour  notre première randonnée nautique 2013  avec des

équipages venant d’horizons différents, Bretagne, région parisienne, Touraine, Centre, Gironde, Hérault, Haute Savoie et suisse !

Une ambiance très conviviale partagée par des équipages tous aussi différents que sympathiques.

 

Lundi 22 Avril

Après la préparation des bateaux pour passer de la configuration régate à une version randonnée, briefing succinct le soir autour d’un apéritif pour se rencontrer avant notre randonnée et présenter les grandes lignes de la randonnée.

Rappel sur la notion de randonnée et le fait que la trispeedcup n’est pas responsable des bateaux et que chacun doit être autonome en

navigation et gestion de son équipage. Nous ne faisons que permettre à différentes personnes de naviguer en flotte pour

optimiser la sécurité dans le cadre de découverte de sites de navigation.

 

Mardi  23 Avril

Départ du ponton à 9h30, la ponctualité des participants nous a permis d’envisager une sortie du golfe avec la marée du matin.

Embarquement rapide pour ne pas se faire piéger par le niveau d’eau dans le port d’Arradon. Cap vers l’ouest pour la traversée et la sortie du golfe

pour ensuite se diriger vers Houat.

Météo brumeuse et  grise le matin, pas de vent mais  un A.M agréable.

Premiers contacts avec les courants impressionnants du Golfe et sensations de bateaux pris dans une puissance d’eau contre laquelle

nous ne pouvons et ne devons lutter, 8 nœuds ça impose le respect ! Il faut laisser faire le mouvement et anticiper la trajectoire pour

s’écarter des îles et des rochers. Quelques valses de bateaux entraînés dans un 360 ° involontaire et sans gravité.

Navigation vers Houat à la voile. Cours de barre et de gestion des penons pour les enfants. Repos  et calme pour les adultes.

Echouage partiel de l’avant des bateaux sur la plage sud de Houat et déjeuner.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ballade l’après midi sur l’ile, café en terrasse et retour aux bateaux pour un apéritif commun.

Diner sur les bateaux au mouillage et nuit calme sous un clair de lune majestueux.

La météo clémente nous a permis de dormir en toute tranquillité même si les appréhensions d’une première nuit au mouillage pour moi amène à

un sommeil plus léger et préventif.

105_0640

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 24 Avril

Réveil dans une baie cotonneuse de brume aux couleurs bleutées.

Nos bateaux sont comme suspendus entre la mer et le ciel !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après un rangement du bateau et une matinée à profiter de ce temps d’attente de levée de brume, nous déjeunons pour ensuite décider de

partir à  13h30 vers le Nord de Belle Ile ,cap sur Sauzon.

La brume et l’absence de vent se fera en navigation groupée au  moteur pendant  3 heures.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après la mise en place des bateaux pour le mouillage, nous nous sommes tous retrouvés au restaurant du Phare pour à nouveau profiter du

plaisir de partager la convivialité du groupe.

 

IMGP0889

 

 

Retour à pied vers le bateau échoué avec massage de pieds sur coquillages et sable avant une nuit paisible.

 Jeudi  25 Avril

La nuit fut calme posé dans le port de Sauzon nous permettant d’apprécier un réveil le lendemain matin à 8 h sur une eau paisible et

un lever de soleil magnifique illuminant les couleurs et les maisons typiques de ce petit port Breton.

 

IMGP0877

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Départ vers 10h de Houat sous voile vent 5 noeuds et grand soleil. Alternance avec un peu de moteur. Passage de la Teignouse et entrée

dans le Golfe à 14h30.

Tapis roulant sur les courants et traveling de paysages magiques des îles du Golfe, La Jument, Gavrinis,

Ile aux moine et arrivée à Arradon vers 16h.

Démâtage et remontée des bateaux sur remorque avec entraide collective.

La randonnée était terminée et nous souhaitions partager un repas en commun au camping en extérieur.

Une soirée très sympa qui nous a permis de mieux nous connaître encore et partager nos différentes

histoires de mer en dégustant de fameux raisins au Sauterne amenés par nos sympathiques girondins!

Je garderais un excellent souvenir de ce qui était pour moi et ma famille notre première randonnée à bord de notre petit trimaran.

Un grand merci à Thierry qui nous a guidé et attendu pour sécuriser le convoi du groupe.

Merci à chaque participant pour la sympathie et la convivialité qui a contribué à créer cette ambiance tranquille et agréable.

En espérant avoir la chance de se revoir et de partager une autre randonnée aussi agréable.

La randonnée nautique a ses pratiquants et ses spécialistes comme Chritophe, Agnès et leurs enfants également sur un astus 20.1.

Et Thierry avec des navigations sur deux bateaux différents, un astus 20.1 et son actuel F22.

Merci à eux pour m’avoir donné quelques conseils la veille du départ et choisir un équipement approprié.

Naviguer en Avril en Bretagne nécessite d’être équipé de bons sacs de couchages et vêtements chauds.

Le repas à bord du bateau cuisiné sur le réchaud de camping permet aussi d’avoir un degré de confort appréciable.

Avant cette première expérience je dois avouer que j’avais certaines réticences.

La météo très calme a permis de rendre l’expérience plus confortable.

La navigation en flotte est rassurante et permet de s’entraider en cas de problèmes.

Les conseils avisés de certains et le regard différent des autres nous donne plus de facilités sur les choix à faire concernant les

mouillages ou la gestion des bateaux avec les marées.

J’avais une certaine expérience de la croisière sur des bateaux presque 2 fois plus grand que mon astus 20.1.

Mais ces bateaux quillards ne permettaient pas de s’approcher aussi près de la plage, s’échouer dans

un port comme Sauzon et raser les cailloux du Golfe pour mieux profiter des paysages..

 

Le multicoque transportable permet de choisir et de changer de lieux de navigation et donne également la possibilité de pouvoir croiser

vers n’importe quel mouillage à l’abri.

Les enfants veulent se dégourdir les jambes, il suffit de s’arrêter sur la plage.

Envie de calme et de tranquillité, il suffit d’aller mouiller l’ancre dans un endroit avec un tirant d’eau de 50 centimètres ou n’importe

quel bateau ne peut aller !

Le bateau commence à échouer, il suffit de le pousser pour le remettre à l’eau ! (à plusieurs c’est mieux).

Pas de vent, le moteur peut emmener le bateau à 7 nœuds vers une autre destination.

Si comme moi vous étiez sceptique sur la rando en trimaran transportable, j’espère que ce récit saura vous donner un autre point de vue.

De toute façon la meilleure façon de se faire une opinion, c’est d’essayer.

Alors à bientôt !

Sail fast and fun.

 

 

 

 

Laisser une réponse